© 2016 Webdesign : GWD Marion Triverio

apolline
A retrouver sur la scène des Vendanges Musicales le samedi 22
Septembre.
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon

A dix-sept ans, Apolline sort un premier disque éponyme audacieux, subtil, mélange de pop, soul et électro, il est composé de six titres originaux. La maturité de la voix de la jeune française est un condensé de puissance et de sensualité qu’on retrouve dans « Alive », premier single étourdissant.

 

Des ballades intimistes, titres incandescents comme « Black river » au groove synthétique de « All Those Times », les émotions s’enchaînent tout au long de cet EP.

 

Tantôt légère et pleine d’espoir dans « Little Light », tantôt grave et ombrageuse dans « Brand New Day » (évocation pleine de pudeur des attentats de ces dernières années).

 

Apolline emporte l’auditeur dans son univers plein de couleurs... Ce premier disque est le fruit d’une année de collaboration avec Nicolas Tondu (textes et mélodies), Nicolas Lhenry et Christian Yvars (arrangements) qui ont façonné un écrin sonore la mesure du timbre envoutant de la jeune interprète.

 

Apolline a choisi l’anglais pour toucher le plus grand nombre mais aussi parce qu’elle est née et a passé les premières années de sa vie outre-Manche. Issue d’une famille d’artistes, Apolline commence le chant dès qu’elle a pu, à Villefranche-sur-Saône (69) ou elle vit actuellement. Encouragée par des professeurs qui décèlent son potentiel, elle fait ses gammes sur des reprises

d’Aretha Franklin et Adèle puis découvre le jazz et le hip-hop américain.

 

« Back to Black” d’Amy Winehouse est une révélation pour Apolline. Elle décide alors de s’inscrire au conservatoire, monte un groupe et commence T donner des concerts sur des scènes locales. S’ensuivront une vingtaine de dates, quelques rencontres décisives et des heures de studio pour aboutir à la sortie du premier EP Apolline.