Elina Jones
&
The Fireflies
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Noir SoundCloud Icône
A retrouver sur la scène des Vendanges Musicales
le vendredi 17 Septembre 2021 à 19h00 !! 

La chanteuse malgache Elina Jones ravive la flamme de la Soul Power en dévoilant un premier EP avec son groupe The Fireflies

Après avoir écumé les jams funk de Lyon puis tourné aux quatre coins de l'Europe aux côtés du bluesman Fred Brousse, Elina Jones ouvre un nouveau chemin à la soul avec un premier opus explosif et intimiste rappelant l'anticonformisme des sixties aux États Unis.

 

Rebelle, déterminée et dotée d'une voix vibrante et rocailleuse, à l'écoute de son groove, on imagine aisément l'aura d'une certaine Janis Joplin ou Tina Turner flotter au dessus de son band. C'est au son de ces icônes, que la jeune riot girl fut biberonnée tout en écoutant les disques de funk, de motown et de rhythm 'n' blues américain, des groupes plus récents comme Alabama Shakes et Vintage Trouble, ou encore le tsapiky de Madagascar d'où elle tire ses origines. Toutes ces influences se marient pour en faire jaillir des sonorités uniques au sein de ce premier EP.

 

Where We Go, un disque qui se veut comme un pamphlet soulfull et engagé contre la sur-consommation, l’égoïsme et, l'indifférence générale face à l'urgence climatique. Elina Jones s'interroge sur le destin de l'humanité sur une soul satinée et funky chaloupée. Chaque titre emmène l'auditeur dans une balade entre les 60s et nos jours.

Au sein de cette épopée sonore, le contraste entre la saturation des guitares, la voix puissante d'Elina et les envolées mélodiques donne le ton de Virtual Love.

 

Un morceau évocateur critiquant avec humour la folie de la séduction qui sévit sur internet. Face à ces désillusions virtuelles, la chanteuse charismatique insuffle un optimisme chaleureux et détonnant dans Light, qui amène une identité rock old-school affirmée. Elina Jones rend hommage aux musiques afro-américaines tout au long de ce disque : du funk au rock, en passant par la soul, ou encore le gospel sur le très envoûtant I Wanna Be. Digne d'un Negro Spiritual, ce titre émouvant invite à se libérer de nos maux. Une thématique qui se veut libératrice qui fait le lien entre les combats des chanteuses noires dans l'histoire douloureuse de la ségrégation et le combat d'une femme aujourd'hui.

« Si tu te complais dans ton mal-être, ne m'entraîne pas sous ta pluie »

 

Derrière cette métaphore, Elina chante Through The Rain avec sa voix brut et suave pour nous inviter à s’émanciper des critiques mais aussi des relations toxiques (pervers narcissiques, s’abstenir!).

ELINA JONES & The Fireflies « Where We Go »